Networks, diffusion, acculturation – The birth of mass culture in Europe, Debrecen, 11-13 December 2014

This conference is co-organised in partnership between the Universities of Queen’s Belfast, Limoges and Debrecen and with the  support of the AHRC, as part of the grant : Visualising European Crime Fiction.

Programme of the Conference

Les sessions de 11 décembre auront lieu dans les locaux de l’Académie des Sciences

(DAB Székház, Thomas Mann utca 49.)

Les sessions de 12 et 13 décembre auront lieu à l’Université, bâtiment principal, salle 2/4, rez-de-chaussée

 

11 décembre, matin

9:30 Ouverture du colloque (Róbert Keményfi, vice-doyen de la Faculté des Lettres, Péter Szirák, directeur du Département des Sciences de la Communication et des Médias, Jacques Migozzi, Dominique Jeannerod)

10:00 – 12: 30 – L’Europe saisie par la culture médiatiquetable ronde avec des communications de 20 minutes suivies d’une discussion (animateur : Jacques Migozzi)

– Jacques Migozzi (Université de Limoges, France) : L’Europe saisie par la culture médiatique : concordances et disparités d’un processus transnational

– Vilmos Keszeg (Université Babes-Bolyai, Cluj Napoca, Roumanie) : Les cultures populaires (hongroises) aux 19e et 20e siècles

– Lampros Flitouris – Christos Dermentzopoulos (Université de Ioannina, Grèce) : Un pas suspendu de la modernité: le passage de la culture populaire à une culture de masse dans l’Europe de Sud-Est

– Sándor Kálai (Université de Debrecen, Hongrie) : La naissance de la culture de masse en Hongrie

11 décembre, après-midi

14:00 – 14:30 Dominique Kalifa (Université de Paris I, France) : Penser la notion de ‘régime médiatique’

15:00-17:30 – Penser la culture médiatiquetable ronde avec des communications de 20 minutes suivies d’une discussion (animateur : Matthieu Letourneux)

– Orsolya Vincze (Université Babes-Bolyai, Cluj Napoca, Roumanie) : Popular Culture in Political Thought: Populism and Popularity in the Work of József Eötvös

– Anna Keszeg (Université de Debrecen, Hongrie) : Les structures visuelles de l’espace urbain dans le royaume de Hongrie entre 1867 et 1918

– Loïc Artiaga (Université de Limoges) : L’Europe de l’Ouest et la censure des fictions populaires au XIXe siècle

– Norbert Bachleitner (Université de Vienne, Autriche) : La littérature dans les feuilletons des journaux viennois dans l’année 1855

12 décembre, matin

9: 30-12:00 – Le roman français populaire à la conquête de l’Europe table ronde avec des communications de 20 minutes suivies d’une discussion (animateur : Kirill Tchekalov)

– Marcela Poucova (Faculte de Pedagogie Université Masaryk, Brno, République tchèque): La traduction tchèque des auteurs de roman populaire (Sue, Féval, Dumas)

– Kirill Tchekalov (Institut de littérature mondiale de l’Académie des sciences de Russie) : Thaddée Bulgarine et L’Abeille du Nord: aux sources du roman populaire russe

– Natalia Pakhsarian (Université Lomonossov, Moscou, Russie) : Les Taudis de Saint Pétersbourg de V. Krestovsky et les romans d’E. Sue et d’A. Dumas

– Carme Figuerola et Angels Santa (Université de Lleida, Espagne) : L’écho espagnol du roman populaire français (1850-2000)

12 décembre, après-midi

14:00-16:30 – Importations médiatiques et américanisation culturelle – table ronde avec des communications de 20-30 minutes suivies d’une discussion (animateur : Lampros Flitouris)

– Paul Bleton (TÉLUQ, Canada) : De l’importance des guerres importées (Incidences des romans, films et BD de guerre venus d’ailleurs)

– Matthieu Letourneux (Université de Paris Ouest, France) : L’américanisation de la culture de masse en France, phase I

– Christos Dermentzopoulos – Lampros Flitouris – Nikos Philippeos (Université de Ioannina, Grèce) : Sweet 50’s, Sweet 60’s… Exemples d’une transformation socio-culturelle : la “paralittérature” pour la jeuneuse et le cinéma populaire en Grèce d’après-guerre

13 décembre, matin

9:30-12:30 Visualising European Crime Fiction: New Digital Tools and Approaches to the Study of Transnational Popular Culture (AHRC Project)

-Loïc Artiaga: Ce que compter veut dire. Chiffres, flux et masses, entre histoire culturelle et digital studies

-Natacha Levet: Géographies du polar en France: analyse de collections specialisées

-Federico Pagello : Visualising A European Crime Fiction Library: sur la construction d’une base de données Omeka à partir du catalogue de la BILIPO

– Dominique Jeannerod : Des illustrations de couverture aux métadonnées : visualiser la circulation  d’une série populaire française dans les collections publiques européennes

– Sándor Kálai : Le roman policier en traduction hongroise sous le régime socialiste : remarques sur deux collections spécialisées

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s